Bio/Biblio

Anne Mulpas

poète, performeuse et artiste multimédia

.

Entre métissage et hybridation, son œuvre explore les « voix de l’imaginaire » et multiplie les formes et les collaborations : recueil de poésie, livres d’artiste, lectures sur scène, performances, poèmes-vidéos.  Son lien à l’oralité, à nos polyphonies intérieures irrigue l’ensemble de ses recherches et se développe tout particulièrement depuis quelques années dans les objets sonores créés avec Rym Debbarh-Mounir et dans son travail autour des palimpsestes. 

Parce que la poésie est un laboratoire d'expérimentation, la langue un ouutil d'appropriation ddu réel et d'émancipation de l'être, elle partage et nourrit régulièrement sa quête en encadrant des ateliers d'écriture et de pratiques artistiques.

Dernières éditions/créations:

Méduse Machair et autres langues bêtes, ed. D’ores et déjà 2019, Échophanies, recueil, ed. Tarabuste, 2018, Icare, avec la plasticienne Eva Wellesz, acquisition Mac Val Paris, 2016 — Les pattes frêles du désir, recueil, en compagnie des œuvres de Jean-Luc Parant, Triages, ed Tarabuste 2016 — L’Imaginaire au travail, recherches poétiques publiées sur le site littéraire remue.net., 2016.

Rym Debbarh-Mounir

auteur et monteuse son

 

Diplômée de la Fémis, elle a conçu et monté le son pour un grand nombre de réalisateurs : N. Ayouch, M. Labidi, A. Fontaine, F. Ontoniente, N. Lvovsky, Maïwen, A. Desplechin, (…). Sa pratique personnelle du théâtre et de la musique, son approche sensible de son métier la portent tout naturellement à interroger les processus de création, à se lier à d’autres champs de recherches que le cinéma, à interroger les liens qui se nouent entre image, espace et son, entre technique et imaginaire.

La dimension corporelle du son faisant sens doublement — perception et conception — elle collabore depuis une dizaine d’années avec metteurs en scène, comédiens, musiciens et auteurs. 

Dans ses créations et sa collaboration avec Anne Mulpas, elle s'attache à ce que chaque étape soit autant de points de vue à part entière (prise de son, dérushage et montage). Elle s'intéresse particulièrement au dialogue qui nait entre l'apparente complexité du langage poétique et la soi-disante simplicité de la parole quotidienne.