Ciné Poèmes

.

.

À la source, des Portraits-Poèmes :
L’imaginaire au travail, Anne Mulpas chez M. Sloop,
 résidence d'auteur Ile de France

« Lors de ma résidence, j’ai confronté, dans le cadre d’entretiens, l’imaginaire des participants à la réalité de leur rapport au monde du travail. J’avais deux axes : étudier les rouages, la machinerie de l’imaginaire, et le rapport que nous avons aujourd’hui au travail. Ma structure d’accueil, Monsieur Sloop, m’a permis d’être en contact avec une grande diversité d’entreprises telles que GEMALTO, la MAIF, OPA2 tout en partageant mes recherches avec les DMA2 du lycée professionnel Guimard (Paris 19).

Le fait que l’avancée de mes recherches soit publiée au fur et à mesure sur remue.net est fondamentale, cela impliquait pour moi de prendre absolument en compte le rendu numérique du travail. Je ne voulais pas me contenter de « poster » des articles.

Les premiers cinés-poèmes sont donc, au début, des portraits-poèmes dont forme et fond ont évolué singulièrement à chaque rencontre : apparition/disparition de « couches » de textes, dialogue avec l’image, le son... En somme jouer avec invisible et visible, dicible et indicible.

Comment retranscrire les strates de la rencontre, révéler les palimpsestes de la parole ? Comment donner à voir, à lire ce qui entre en nous, et qui nous modifie autant que nous le modifions ? C’est en tentant de répondre à ce type de questions, que peu à peu j’ai intégré dans mes portraits compositions plastiques et photographiques, puis naturellement la vidéo. » A.M.

 

Ex. de portraits-poèmes : ICI et

Née en 2012, Monsieur Sloop est une agence de communication corporate, qui emploie onze personnes. Elle développe un projet d’accompagnement d’artistes intitulé Art et culture, dans lequel cette résidence est venue s’inscrire.

> Tipaza - Golem

avec Tiphaine Mulpas.

Ciné-Poème 1

Performance vidéo, adaptation libre de l’entretien mené avec le romancier Yahia Belaskri publié sur remue.net.

> Instin Légataire

avec Tiphaine Mulpas, Léonie Pernet & Morton Feldman.

Ciné-Poème 2

                                                

                                                Performance vidéo, intégrant le projet transdisciplinaire et collectif du Général Instin                                                        impulsé par l’écrivain Patrick Chatelier.

 

> Palatine, autoportrait aux ombres

avec Rym Debbarh-Mounir, Tiphaine Mulpas, Mélissa Petitjean, Kevin Stragliati et le soutien de PolySon et d’Anis Gras – Le lieu de l’autre.

Ciné-Poème 3

 

                                  1ere projection lors de l'exposition Réminiscences  -  passage - Paris / avril 2018

Relation intime entre l’impression visuelle de la déchirure d’un voile ou de voiles, d’univers sonores tripales, et de la naissance d’une voix qui tente de sortir « d’une jalouse fente noire ».

Le mouvement du corps enfermé dans son voile d’argile lance un appel au son : celui de l’humanité (ses rêves, ses souvenirs, ses prières) et celui de la terre. Ils interagissent et tentent de faire résonner la voix poétique.Ce qui se dit, ce qui se tait, déborde de nos identités douloureusement assignées,  brutalement restreintes et restrictives.

Sous le voile originel, la « peau commune du vivre », nos ombres témoignent d’une foule intérieure/extérieure.  Au creux du chaos, le poème souffle, vibre et chante plus qu’il ne dit. Il est exil.

Il est passé/présent/ futur — une mémoire à venir.

Ce que certains appellent Dieu, d’autres la Vie ou bien encore

l’Amour.

 

                                                                                                                                                                      A.M. et R. D.M.

.