Performances/actions participatives 

> Fifty-Fictif

avec Isabelle Delatouche

Live poétique à 4 mains

…+ deux ordinateurs, un lieu à investir et une connexion internet stable !

Qu’est-ce qui fait « événement » ? Comment garder trace d’un moment de vie où se mêlent instantanément actions, perceptions, pensées et émotions ? Qu’est-ce la poésie peut saisir que la photographie, la vidéo ne saisissent pas ?

 

Au gré du passage, ponctionnant et hybridant in situ sons et images, fragments de conversation, postures et mouvements, Anne Mulpas et Isabelle Delatouche captent, tamisent et «recyclent» le présent furtif d’un lieu et ce qu’y s’y vit. Elles composent un texte en direct qui, vidéoprojeté sur les murs, s’offre à lire en direct et en flot continu.

Leur composition dialoguée est, en quelque sorte, une « archéologie du présent ».

 

Pour en savoir +

 

 

 > Line_Break

avec Charles Neubach

Fresque artistique collective

Fresque picturale et poétique qui relie trois points essentiels de nos vies : le témoignage personnel, la mémoire collective et nos lieux d’existence en commun (cours et couloirs d’écoles, accueil d’établissements publics et privés, salles de repos, cafétérias d’entreprises…). La poète organise collectes de témoignages, échanges, ateliers in situ pour créer un poème polyphonique qui viendra s’insérer dans l’œuvre murale du peintre. Chaque fresque est unique, pensée et créée en fonction de la singularité des publics et des lieux.

 

Deux fresques ont été livrées à la Mairie de Reims (Marne) en mars 2016 et avril 2017

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

> Les Sonomatons

avec Rym Debbarh-Mounir

Performance collective, poétique et sonore.

Du public, des mots jaillissent et fusent en vrac. La poète les saisit au vol et les mixe sur son carnet, composant ainsi un poème en live. Ensuite, avec l’auteure sonore prête à enregistrer, il s’agit de restituer à voix haute le poème, d’aider petits et/ou grands mêlés à réagir à chaud, à orchestrer leurs voix — et là aussi de capturer cette composition orale.

Au troisième temps, les deux artistes se retirent dans leur « studio nomade » et recomposent un poème plus abouti où sons, musiques, paroles retracent de façon originale et sensible la mémoire du moment vécu ensemble.

Un cliché sonore du vivant, un tirage poétique (quasi) instantané : un SONOMATON.

 

Les Sonomatons sont allés traîner l'oreille : 

                                                                            Anis Gras, Le café des enfants#1, avril 2017

               Anis Gras, Le café des Enfants#2, avril 2017 

                                    ITEP Henry Viet, restitution du projet Sur nos traces#1, Médiathèque de Chaumont, juillet 2017

                                                                Anis Gras, La Petite Fabrique de Théâtre, oct.-nov. 2017

                              Institut Moderne du Liban, Beyrouth, nov. 2017

 

En cours :

Maison de la Poésie, Parie - Résidence numérique avec la DASCO, septembre/juin 17/18

et prochainement : 

Espace Culturel Calonne - Sedan avec la cie L'Allégresse du pourpre

 

.

.

.